Faits divers, pris sur le vif, pris sur le Net


Et si les animaux eux-mêmes, n'oubliaient pas leurs maîtres défunts ?
C'est l'histoire de Toldo (voir le site du Matin), ce chat d'un petit village de Toscane qui se rendait (en 2013) sur la tombe de son maître et lui apportait de petits présents.


En Malaisie, Nana visite tous les jours la tombe de son maître mort depuis deux ans. Voir la vidéo.

Un fait littéraire

Plus ancienne, est l'histoire du chat de Madame Helvétius célébré par un fabuliste J.-C.-F. Ladoucette. A sa mort, la femme du philosophe fut enterrée dans son jardin avant d'être inhumée au cimetière d'Auteuil. Son chat avait assisté à son agonie avec désespoir. Il suivit le cortège funéraire ; voici la fin du texte cité en annexe à la fin de l'ouvrage "Madame Helvétius (1722-1800) Une femme au temps des Lumières" :

[…] Ecoutez, il se plaint tout le jour ; / Sa plainte dure encor quand tout dort alentour. / D'amis nombreux que la douleur assiège, / On voit le lugubre cortège / Conduire à son dernier séjour / Le corps qui renfermait une âme noble et pure. / A peine ils ont couvert de fleurs la sépulture, / Que notre chat s'y traîne et vient s'y établir ; / Il ne gémissait plus, mais il voulait mourir.

025